médias pour tous

Nous éprouvons les plus grandes inquiétudes pour la qualité du journalisme et la diversité des médias en Suisse. Même si les médias offrent encore de nos jours un assez haut niveau de prestation, la tendance la plus forte est à la détérioration des conditions dans lesquelles ils sont produits : les éditeurs privés réduisent les moyens des rédactions et le nombre de journalistes, et c’est tout le modèle de financement du journalisme qui s’écroule. Au même moment, des attaques politiques remettent violemment en question les prestations de la SRG SSR et la place du service public au cœur des médias.
Au-delà du journalisme, il s’agit de défendre autant la culture que l’apport indispensable des médias à la vie démocratique. Car une part importante des débats qui traversent la société est traitée par les médias, notamment ceux du service public. Sans un tel service public, la culture (et pas seulement le cinéma) n’a aucune chance de se faire entendre, et il en va de même dans les domaines du sport et du divertissement.
médias pour tous fera tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir et renforcer la qualité, l’indépendance et la continuité des prestations qu’offrent les médias dans les domaines de l’information, de la culture, du divertissement et du sport. Le dynamisme de la vie démocratique et sociale dans toutes les régions du pays en dépend.
Nous estimons que le système dual qui voit coexister des médias privés et une offre de prestations publiques permet de garantir la diversité et la durabilité des médias en Suisse. Mais nous constatons que ces qualités ne se maintiendront pas s’il faut recourir exclusivement au marché pour les financer.
médias pour tous se lance dans l’élaboration du meilleur modèle de financement public des médias dans leur ensemble, en veillant à garantir leur indépendance, particulièrement à l’égard de l’Etat.
médias pour tous prend la défense du service public et de la SRG SSR, notamment contre l’initiative « no Billag » et toute autre tentative de l’affaiblir financièrement.