No Billag, c’est No Schweiz, par François Longchamp

Une sorte de génie bienveillant a construit un pays diversifié dans une nation unifiée. D'un bout à l'autre de la Suisse, au-delà des particularismes locaux, on se donne les moyens d'entretenir des valeurs communes. La cohésion et le soutien mutuel sont les évidences tutélaires que nous célébrons, chaque 1er août, pareillement de Genève à Scuol et de Schaffhouse à Lugano. Parce que l’union fait la force, notre agglomérat de vallées, de lacs et de montagnes est devenu une nation puissante et entreprenante.

Read More

Médias Pour Tous lance une campagne de crowdfunding nationale sur le site wemakeit.ch

L’association Médias Pour Tous lance ce dimanche une campagne de crowdfunding nationale en quatre langues, qui vise un objectif ambitieux de 120'000.- CHF en 21 jours! Le but de cette récolte de fonds participative est de financer la campagne contre l’initiative No Billag. Les premiers sondages indiquent un résultat très serré le 4 mars prochain dans les urnes. Afin de faire basculer les indécis dans le camp du NON, Médias Pour Tous en appelle à la générosité du grand public.

Read More

NoBillag et les JO, un peu de cohérence

J’aime bien faire des liens entre les dossiers.
Je vois fleurir des logos pour Sion 2026.
J’espère que tous ceux qui souhaitent que les Jeux aient lieu chez nous sont conscients que sans la SSR il sera difficile de produire/diffuser dans le monde entier les images des compétitions.
J’espère que tous ceux qui militent pour NoBillag mesurent les conséquences que pourraient avoir leur vote sur les chances de la candidature valaisanne…

de Chantal Tauxe

Read More

Pascal Crittin: «Je me suis engagé afin de me battre pour l’audiovisuel public»

Concrètement, si l’initiative est acceptée, qu’est-ce qui se passe?
Le texte est limpide: si l’on vote en 2018, tout financement public s’arrête dès le 1er janvier 2019. Il n’y aurait plus ni redevance, ni impôt, ni tranche budgétaire. La Confédération n’aurait plus le droit de soutenir l’audiovisuel.

Read More

Un message clair

Les trois associations nationales de journalistes et professionnels des médias - SSM, impressum et syndicom - applaudissent la décision du Conseil national qui rejette l’initiative No Billag sans lui opposer de contre-projet et envoie un message clair à la population. 
Le Conseil national s’est ainsi prononcé pour le principe du maintien d’un service public fort dans le domaine des médias électroniques.

Read More

Pour un service public dans les médias fort et une SSR forte

Nous, les initiateur·trice·s sousigné·e·s, organisateur·trice·s et participant·e·s de cette rencontre, sommes convaincu·e·s qu’une réduction des capacités économiques de la SSR ou une suppres- sion des redevances radio et télévision telle qu’elle est prévue par l’initiative «No Billag» aurait des conséquences dévastatrices sur la qualité de l’offre et la diversité des opinions dans notre pays. L’initiative veut nous faire croire que le mandat de la SSR pourrait être assuré par le secteur privé. Ceci est chimérique et faux. 
L’initiative sera vraisemblablement soumise au peuple en 2018. Son acceptation mettrait tout par- ticulièrement en danger le film documentaire suisse qui, la plupart du temps, se coproduit avec la Télévision qui le diffuse sur ses chaînes et ses plateformes. 

Read More

Aropa: appel aux membres

Comme vous le savez, la votation sur l'initiative No-Billag approche (vraisemblablement en mars 2018). Les conséquences d'un OUI à l'initiative ou même d'un NON timide seraient dévastatrices pour notre secteur, et pour les médias en général, et c'est pourquoi l'AROPA est fermement engagée à défendre le service public et lutter contre cette initiative. Nous vous encourageons fortement à en parler le plus possible autour de vous dès maintenant, afin de sensibiliser votre entourage et vos contacts qui ne sont pas forcément informés des conséquences possibles pour les médias en général et le cinéma suisse en particulier si le résultat de ce vote se termine par autre chose qu'un plébiscite pour la SSR, sous la forme d'un NON massif.

Read More

Pour l’avenir des médias et du cinéma en Suisse

À l’occasion du festival de Locarno, l’association médias pour tous lance savethemedia.ch, une opération qui entend sensibiliser le public à la situation actuelle des médias en Suisse et aux conséquences qu’aurait un affaiblissement du service public sur la culture suisse en général, et sur le cinéma en particulier. 

Read More

Bon pour la tête

L’Hebdo disparu, un journal en ligne reprend le témoin, dans un grand élan de journalistes de toutes les générations, qui redonne à l’indépendance rédactionnelle sa priorité absolue, à l’abri de l’influence insidieuse des annonceurs, appuyé uniquement sur ses lecteurs, les uniques financiers du journalisme de qualité à l’heure où le numérique tend à brouiller les pistes entre le vérifié et le supposé.

Read More

FIJOU - Avenir de la presse 

FIJOU - un projet de médias pour tous pour financer le journalisme
vendredi 28 avril 2017
Acte 1 : Présentation d'un projet de financement du journalisme
Acte 2 : Les risques courus par le service public en cas de contre-projet à l'initiative No Billag
Acte 3 : La presse privée peut-elle être d'intérêt public ?
Quels soutiens aux médias des élus politiques en Suisse romande ? 
Débat ouvert à tous
samedi 29 avril 2017

Read More

Socialement, L'Hebdo est rentable

La Suisse romande subirait un appauvrissement considérable de ses moyens d'information et de débat démocratique si elle perdait son principal organe d'information hebdomadaire. Mais le nombre de lecteurs a beau être significatif pour la Suisse romande, ce n’est pas le critère principal pour le trust multinational germano-suisse Ringier/Axel Springer (Suisse), dont la logique de rentabilité, artificiellement déconnectée des petites annonces qui l'alimentait autrefois, "condamne" ce titre.

Read More