Communiqué: ATS est un service essentiel

Le comité national de "Médias pour tous" demande à la Confédération, en particulier au DETEC, d’envisager une aide publique accrue à l’ATS, qui lui permette d’assurer ses prestations de service public aux divers organes de presse de ce pays. Dans ce sens, l'ATS en tant que service public clarifierait ses rapports avec les lecteurs, les éditeurs et les institutions si elle se définissait comme société à but non lucratif. 

Read More

Médias Pour Tous lance une campagne de crowdfunding nationale sur le site wemakeit.ch

L’association Médias Pour Tous lance ce dimanche une campagne de crowdfunding nationale en quatre langues, qui vise un objectif ambitieux de 120'000.- CHF en 21 jours! Le but de cette récolte de fonds participative est de financer la campagne contre l’initiative No Billag. Les premiers sondages indiquent un résultat très serré le 4 mars prochain dans les urnes. Afin de faire basculer les indécis dans le camp du NON, Médias Pour Tous en appelle à la générosité du grand public.

Read More

Un message clair

Les trois associations nationales de journalistes et professionnels des médias - SSM, impressum et syndicom - applaudissent la décision du Conseil national qui rejette l’initiative No Billag sans lui opposer de contre-projet et envoie un message clair à la population. 
Le Conseil national s’est ainsi prononcé pour le principe du maintien d’un service public fort dans le domaine des médias électroniques.

Read More

Bon pour la tête

L’Hebdo disparu, un journal en ligne reprend le témoin, dans un grand élan de journalistes de toutes les générations, qui redonne à l’indépendance rédactionnelle sa priorité absolue, à l’abri de l’influence insidieuse des annonceurs, appuyé uniquement sur ses lecteurs, les uniques financiers du journalisme de qualité à l’heure où le numérique tend à brouiller les pistes entre le vérifié et le supposé.

Read More

Socialement, L'Hebdo est rentable

La Suisse romande subirait un appauvrissement considérable de ses moyens d'information et de débat démocratique si elle perdait son principal organe d'information hebdomadaire. Mais le nombre de lecteurs a beau être significatif pour la Suisse romande, ce n’est pas le critère principal pour le trust multinational germano-suisse Ringier/Axel Springer (Suisse), dont la logique de rentabilité, artificiellement déconnectée des petites annonces qui l'alimentait autrefois, "condamne" ce titre.

Read More