Manifestation du 4 juillet à midi - Grève des journalistes Tamedia

Jeudi 4 juillet à midi, la gare de Lausanne est envahie par les grévistes et leurs soutiens. Les passants sont surpris. La manif se rend ensuite au siège de Tamedia devant la Tour Edipresse et des soutiens de toutes parts sont communiqués, qui mettent tous en exergue le courage des journalistes et employés en grève pour sauver un titre comme Le Matin et le journalisme romand.
Une action de dernière minute, plus d’un an après la fermeture de L’Hebdo acceptée sans même une heure de grève. Elle pourrait ouvrir la voie, soit à un recul de l’éditeur sur les licenciements (peu probable vu l’agressivité qu’il manifeste à l’égard de cette grève), soit au lancement d’un nouveau titre romand populaire sur papier, un Matin bis.
Fijou redouble d’efforts pour que le fonds d’aide romand à la presse puisse être lancé dans un avenir très proche afin de rendre possible un tel lancement. (fg)

Manif Réd romTamedia 4_7_18 Gare LS_ph_F_Gonseth _FGP7092 LOW.jpeg